Hommage au photographe Frédéric BARZILAY

Par son épouse, nous avons appris, avec une profonde tristesse, le décès du photographe Frédéric Barzilay survenu le 30 octobre 2015.

Né à Salonique en 1917, il arrive en France en 1927 et réalise ses premiers travaux photographiques en 1936. Après avoir été l’assistant d’Harry Meerson, il entame une carrière de fonctionnaire international pour l’UNESCO (1953-1977). Sa première exposition a lieu à la Société française de Photographie, en 1960.

Son oeuvre est surtout connue pour ses nus et ses publications :

  • Les corps illuminés, texte de Pieyre de Mandiargues, photographies de Frédéric Barzilay, Paris, Mercure de France, 1965.
  • Tendre Parcours, texte de julio Cortazar, photographies de Frédéric Barzilay, Paris, Daniel et Cie, 1977.

En 2005, le musée Carnavalet organise une exposition « Trois photographes humanistes : Frédéric Barzilay, Lucien Hervé, Willy Ronis ». Cette même année,  il confie à l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine à Caen) une partie de son fonds (négatifs et une sélection de tirages et de correspondances). Cette dernière organise une rétrospective de son oeuvre ainsi qu’une publication d’un ouvrage.

Publicités
Cet article a été publié dans Hommages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s