Courrier n°26, mardi 2 juillet 2017

Après la mission de la photographie (2010), création d’une délégation à la photographie

Depuis notre premier courrier en 2004, huit ministres de la Culture et de la Communication se sont succédé (Jean-Jacques Aillagon, Renaud Donnedieu de Vabres, Christine Albanel, Frédéric Mitterrand, Aurélie Filippetti, Fleur Pellerin, Audrey Azoulay et enfin, Françoise Nyssen) et avec eux, autant de rapports, de journées d’étude, de groupes de travail, de mission photographique, d’interlocuteurs et de responsables.

En ce qui concerne le patrimoine photographique, les annonces des deux dernières ministres n’ont été suivies d’aucun effet, alors qu’elles faisaient montre d’un intérêt soutenu pour ce dernier (voir courrier n°24 du 26 octobre 2016, https://apfpphoto.com).

Lors de l’ouverture des Rencontres d’Arles, la ministre Françoise Nyssen a annoncé la création d’une délégation à la photographie définie comme suit (décret du 22 juin 2017 (JORF n°0153 du 1er juillet 2017 texte n° 14) :

« Art. 6-1.-Le champ de compétence de la délégation à la photographie inclut la photographie dans toutes ses composantes.

« Sans préjudice des missions définies à l’article 2, la délégation à la photographie est chargée de :

«-organiser la coordination des différents services de l’administration centrale compétents et de leurs opérateurs concernés dans le champ de la photographie ;

«-élaborer chaque année la synthèse des actions mises en œuvre par le ministère et ses opérateurs dans le domaine de la photographie ;

«-accompagner les projets de recherche dans le secteur de la photographie en lien avec la sous-direction de l’emploi, de l’enseignement supérieur et de la recherche ;

«-renforcer la visibilité de la photographie auprès du grand public ;

«-favoriser et accompagner la mise en œuvre d’acquisitions et de commandes photographiques au bénéfice des collections publiques. »

Nulle trace d’une quelconque mention de patrimoine photographique. Par ailleurs, la ministre s’est déclarée « très heureuse que Sam Stourdzé (directeur du festival) puisse travailler sur le repérage, la conservation, la diffusion des fonds photographiques en France » sans plus d’autres précisions (http://www.lepoint.fr/culture/francoise-nyssen-de-retour-a-arles-pour-inaugurer-les-48es-rencontres-internationales-de-la-photographie-03-07-2017-2140123_3.php). Est-ce une nième annonce ? La suite dans le prochain courrier.

Pour évoquer cette nouvelle situation, l’APFP tiendra sa conférence de presse annuelle à Arles, dans la cour de l’Archevêché, le jeudi 6 juillet 2017.

C’est parce qu’elle est forte de plus de 300 adhérents que l’APFP peut poursuivre son action en faveur des fonds photographiques et maintenir son rôle d’interlocuteur incontournable auprès de l’État ou tout autre acteur public. Votre soutien est plus que jamais indispensable.

Pour le bureau de l’APFP :

Françoise Denoyelle, Véronique Figini.

Publicités
Cet article a été publié dans Courriers aux adhérents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s